2017-01-24 
Une nouvelle piste pour comprendre pourquoi la virulence des souches de prions varie en fonction des cellules qu'elles infectent

Les souches de prions présentent des virulences différentes selon la population de cellules qu'elles infectent. Cependant, l'origine de ces différences demeure très mal connue. Des chercheurs de l’Inra viennent de faire un pas décisif pour expliquer ces variations de virulence. Ils ont observé que certaines souches étaient favorisées par rapport à d'autres en fonction du taux de protéine PrP, qui constitue le substrat du prion, dans les cellules cérébrales de souris. Ces travaux, publiés le 23 janvier 2017 dans la revue Nature Communications, ouvrent des pistes pour comprendre pourquoi chaque souche de prion a des cellule-cibles privilégiées dans le système nerveux des mammifères.

 

Lire l'intégralité du communiqué de presse :
http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/la-virulence-des-souches-de-prions-varie-en-fonction-des-cellules-qu-elles-infectent

Contact presse
Inra service de presse : presse@inra.fr - T. 01 42 75 91 86

 

   

 

Top