2017-02-09 
GeNeuro signe un accord de recherche avec le NIH américain pour développer un nouveau traitement par anticorps contre la maladie de Charcot

  • Ce partenariat concerne des anticorps ciblant les HERV-K, une cause potentielle de la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique (SLA)
     

GeNeuro (Euronext Paris : CH0308403085 – GNRO), société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, en particulier la sclérose en plaques (SEP), annonce aujourd'hui la signature d’un accord de coopération en matière de recherche et développement (CRADA) avec le NINDS (National Institute of Neurological Disorders and Stroke), un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, pour développer de nouveaux anticorps destinés au traitement de la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique (SLA). Les travaux évalueront la capacité de ces anticorps à neutraliser un facteur potentiellement responsable de la SLA, la protéine d’enveloppe du HERV-K, une famille de rétrovirus endogènes humains (Human Endogenous Retroviruses, ou « HERV »).

Selon les termes de l’accord, GeNeuro fournira des anticorps conçus pour bloquer l’activité de la protéine d’enveloppe de HERV-K. Les chercheurs du NINDS testeront ces candidats anticorps dans des modèles cellulaires et animaux de SLA associée au HERV-K, avec pour objectif d’établir une preuve de concept préclinique pour cette nouvelle approche thérapeutique ciblant la pathogénie de la SLA.

« Cet accord réunit les forces de chacune des deux parties : d’une part la recherche pionnière de GeNeuro dans le domaine des HERV, et plus particulièrement sur le développement d’anticorps capables de neutraliser les protéines codées par les HERV, et d’autre part les travaux remarquables du NIH sur le rôle de HERV-K dans la SLA sporadique, dirigés par le Dr. Avindra Nath et son équipe, » commente Hervé Perron, Directeur en charge des affaires scientifiques chez GeNeuro. « Nous espérons que ce partenariat nous permettra de démontrer que le blocage de cette protéine pathogène exprimée par des rétrovirus endogènes pourrait constituer une nouvelle approche thérapeutique contre la SLA, ou maladie de Charcot, et à terme, nous permettra d’élargir le portefeuille clinique de GeNeuro à de nouvelles pathologies du système nerveux. »

Le Dr. Nath et son équipe de recherche ont récemment découvert l’expression ciblée et les effets pathogènes de la protéine d’enveloppe de HERV-K dans la SLA*. Par ailleurs, l’équipe du NIH a développé des modèles cellulaires et murins transgéniques permettant d’évaluer les anticorps anti-HERV-K en tant que traitements potentiels pour la SLA.

« Nous nous réjouissons de cette collaboration qui est la première étape pour le développement d’une approche thérapeutique destinée à affaiblir la progression de la SLA chez les patients qui en sont atteints, » conclut le Dr. Nath, Directeur clinique au National Institute of Neurological Disorders and Stroke.

 

*Science Translational Medicine (30 septembre 2015) “Human endogenous retrovirus-K contributes to motor neuron disease”

 

À propos de la maladie de Charcot ou SLA

La maladie de Charcot, aussi appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie du motoneurone, est une pathologie neurodégénérative à évolution rapide et mortelle, caractérisée par la destruction des motoneurones. La prévalence de la maladie est d'environ 1 à 3 individus sur 100 000, ce chiffre étant relativement constant dans les différentes populations.

A propos de GeNeuro :

La mission de GeNeuro est de développer des traitements à la fois sûrs et efficaces contre les troubles neurologiques et les maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques, en neutralisant des facteurs causals induits par les rétrovirus endogènes humains (HERV) qui représentent 8% du génome humain.
Basée à Genève en Suisse, et disposant de centres de R&D à Archamps, en Haute-Savoie, et à Lyon, GeNeuro compte 30 collaborateurs. Elle détient les droits sur 16 familles de brevets qui protègent sa technologie.
Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.geneuro.com


 

Contacts

GeNeuro

Jesús Martin-Garcia

Président et Directeur Général

investors@geneuro.com

+41 22 552 48 00

NewCap

Julien Perez

Relations investisseurs

geneuro@newcap.eu

01 44 71 98 52

 

NewCap

Nicolas Merigeau

Relations Médias

geneuro@newcap.eu

01 44 71 94 98

 

 

 

   

 

Top