2017-04-06 
Hybrigenics présente à l'AACR 2017 de nouveaux résultats sur la spécificité de l'inécalcitol dans la leucémie myéloïde aiguë et le myélome multiple

  • Inihibition de la prolifération des lignées cellulaires leucémiques humaines

  • Différenciation des cellules cancéreuses en cellules moins invasives et plus fonctionnelles


Paris, le 3 avril 2017 – Hybrigenics (ALHYG), groupe biopharmaceutique coté à Paris sur le marché Alternext d’Euronext, éligible au PEA-PME, annonce la présentation aujourd’hui d’un poster sur de nouveaux résultats détaillant la spécificité de l’activité de l’inécalcitol sur des lignées cellulaires humaines de leucémie myéloïde aiguë (LMA) et de myélome multiple (MM), au congrès annuel de l’ « American Association for Cancer Research » à Washington, D.C., aux États-Unis.

L’équipe de recherche d’Hybrigenics a étudié les effets de l’inécalcitol sur quatre lignées humaines de LMA et quatre lignées humaines de MM in vitro. Non seulement l’inécalcitol inhibe la prolifération des cellules cancéreuses par son activité cytostatique habituelle, mais de plus il les « différencie », autrement dit, il les transforme en types cellulaires moins invasifs et plus fonctionnels.  

L’inécalcitol diminue la densité à la surface des cellules cancéreuses des biomarqueurs CD44 et CD49d, impliqués dans leur dissémination et leur dissimulation dans la moelle osseuse, la rate et les ganglions lymphatiques. En revanche, il augmente la densité en surface des lignées de LMA des biomarqueurs CD11b et CD14, spécifiques des monocytes et des macrophages, deux types cellulaires normaux en charge de la défense de l’organisme contre les infections. L’inécalcitol est même capable de stimuler la sécrétion de cathélicidine, un peptide antimicrobien naturel chez l’homme, par toutes les lignées de LMA et quelques lignées de MM.

« Ces résultats renforcent notre étude clinique de Phase II actuellement en cours avec l’inécalcitol dans la Leucémie Myéloïde Aiguë. Ils mettent en évidence plusieurs mécanismes convergents qui peuvent concourir à l’augmentation de la survie globale, le critère principal de l’étude. En outre, retrouver des résultats en grande partie identiques sur des lignées cellulaires de Myélome Multiple nous encourage à investiguer le rôle que l’inécalcitol pourrait jouer dans cette nouvelle indication thérapeutique, » commente Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics.


   Pour télécharger le communiqué complet en PDF : cliquez ici
 

Contact :

Julien Perez
NewCap
Investor Relations & Strategic Communications
21 Place de la Madeleine - 75008 Paris
Tel : +33 (0)1.44.71.94.94

 

   

 

Top