2017-04-07 
ERYTECH annonce le lancement dans les pays nordiques d'une étude de Phase 2 initiée par des chercheurs avec eryaspase (GRASPA®) dans la LAL

Lyon (France), le 4 avril 2017 – ERYTECH Pharma (Euronext Paris - ERYP), société biopharmaceutique française de stade clinique développant des thérapies innovantes en encapsulant des substances thérapeutiques dans des globules rouges, annonce aujourd’hui le lancement dans sept pays nordiques d’une étude initiée par des chercheurs pour évaluer eryaspase (GRASPA®) chez des patients souffrant d’une leucémie aiguë lymphoblastique (LAL). L’étude sera menée en collaboration avec la Société Nordique de Pédiatrie en Hématologie et en Oncologie (NOPHO).

Cette étude multinationale, multicentrique de Phase 2 à bras unique, prévoit le recrutement d’environ 30 patients dans 23 centres situés dans sept pays nordiques et baltes : le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Suède, l’Islande, la Lituanie et l’Estonie. Les principaux objectifs de l’étude sont d’évaluer l’activité biologique (pharmacocinétique et pharmacodynamique), la sécurité, et le profil d’immunogénicité d’eryaspase, en association avec le protocole 2008 de chimiothérapie à agents multiples de la NOPHO pour la LAL, administré en traitement de deuxième ligne à des patients âgés de 1 à 45 ans souffrant de LAL, et ayant présenté des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase ou une inactivation silencieuse. L’étude devrait démarrer au mois d’avril 2017 et durer environ 2 ans.

Le Dr Birgitte Klug Albertsen, Investigateur Principal de l’étude, commente : « En fonction du mode de préparation de l’asparaginase, des réactions d’hypersensibilité peuvent survenir chez 13 à 30% des enfants et des adultes souffrant de leucémie aiguë lymphoblastique, rendant le traitement inefficace. Eryaspase, qui encapsule de la L-asparaginase dans des globules rouges, pourrait limiter ces réactions et maintenir l’efficacité du traitement. Nous nous réjouissons de pouvoir évaluer cette association thérapeutique pour déterminer ses bénéfices cliniques chez des patients pédiatriques et adultes victimes de réactions d’hypersensibilité à la chimiothérapie par la PEG-asparaginase. »

Le Dr Iman El-Hariry, Directrice Médicale d’ERYTECH, ajoute : « Cette collaboration avec la Société Nordique de Pédiatrie en Hématologie et en Oncologie représente une formidable opportunité pour ERYTECH d’évaluer eryaspase dans cette population spécifique de patients, et potentiellement de démontrer l’extension des applications de notre technologie pour traiter les cancers du sang, souvent caractérisés par des résistances aux médicaments et des réactions d’hypersensibilité cliniques aux chimiothérapies de première ligne. Cette étude s’inscrit dans notre stratégie de développer mondialement la technologie ERYCAPS® avec un meilleur profil de sécurité et d’efficacité pour les patients chez qui la L-asparaginase pourrait être efficace lorsqu’elle est administrée sous forme encapsulée dans des globules rouges. »

 

Pour télécharger le communiqué complet en PDF : cliquez ici

 
Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter NewCap
Nicolas Merigeau & Julien Perez – 01 44 71 94 94 – erytech@newcap.eu

 

   

 

Top